Du pur , du concentré de VTT

par Papyjp  -  10 Avril 2007, 22:50  -  #VTT 2007

Pâques en Baronnies
En franchissant, il y a quelques années le col d’Ey en vélo, devant la vaste vallée de l’Ennuyée entourée de montagnes et de falaises, cachant de petits villages je m’étais dit qu’il me fallait y revenir.
Retenir un gîte sympa à Tarendol, reconnaître quelques parcours ….début du plaisir.
En 3 jours de VTT , avec 10 Vététistes avides de sensations fortes , nous avons dévoré cette région.
 
Premier jour : descente tranquille par St Sauveur en Gouvernet, traversée de l’Ennuyée, grimpée du col de Peyrergue, suivre la ligne de crête qui sépare la vallée de l’Ennuyée de celle de l’Ouvéze , col du Botton, col d’Oure, col d’Ey, col de Lincueil, col des Lantons, Montaullieu, col de Sierry , col d’Onglon , replonger dans la vallée et remontée longue et difficile vers Le Poet Sigillat, bilan 50km 1800m de dénivelé : une bonne mise en jambes !!!!
 
           Un Indien surveille Tarendol ?????
Deuxième jour Nouveau passage au Poet Sigillat, grimpée à la croix de Charbonniére , descente sur Sahune ,là c’est l’Eygue qui coule , et là les difficultés sérieuses commencent montée à la bergerie par un sentier caillouteux dans les oliviers, mais quelle vue . Déjeuner à la bergerie ,après  quelques minutes de bronzage direction Vileperdrix  descentes par un sentier de chévres, passage de petits ruisseaux, remontée VTT sur l’épaule, tout ça pour redescendre dans la vallée par un sentier impossible . A Saint May quelques 3 kilomètres de route pour se refaire les jambes, trouver un peu d’eau avant d’attaquer la montée vers le col d’Ambonne 1270m , 10 km de montée pour avaler les 900m de dénivelé et terminer par un long passage montant dans les buis qui s’accrochent aux guidons, aux pédales. Vous vous direz ils ne sont pas clairs ces Vététistes pour aimer ce type de montée , vrai :sauf que vous ne connaissez pas la descente  du col d’Ambonne au Poét Sigilat !!! 450m de dénivelé négatif . Un peu de courage ou d’inconscience ,vous partez du haut assis sur la roue arriére , que vous bloquez en serrant les freins  , vous dirigez votre engin en le faisant déraper à droite , à gauche et vous regardez pas trop loin devant pour éviter le vertige et un trop fort taux d’adrénaline ,impossible de s’arrêter, les petits cailloux descendent avec vous bruyamment , et si vous avez de la chance ou beaucoup de technique vous arrivez en bas pour reprendre vos esprits, décrispez vos doigts des freins et vous dire que le VTT c’est vraiment superbe.
  
        Une premiére photo de Lemps
Troisième jour .
Montée sur le col de Bannette à 1000m , descente sur Lemps , au milieu de la descente facile l’arrêt s’impose pour contemplation , difficile de décrire ce paysage , un grand cirque qui semble fermé par des montagnes , Lemps et son église perchée sur un rocher et en fond au milieu de cette vallée, venue de nulle part une montagne seule , ici j’aurai pu être moine contemplatif à regarder, à écouter le silence ………remontée en direction du col du Rocher percé et là en cherchant bien vous trouver un sentier connu seulement des sangliers et de quelques chasseurs, qui court sur la ligne de crête . Inquiétude quand même ne va-t-il pas déboucher sur une falaise infranchissable, et non , une descente, une vraie , une belle comme celle d’hier avec les arbres en plus , les petites pierres , interminable , si ?, dommage   . Dommage le séjour est terminé , les photos sont dans la boite , les souvenirs aussi .

chantal 18/04/2007 14:04

C'est trop beau ... et en plus c'est vrai!
vivement que j'ai un vtt! mais j'ai bien peur de ne pas trouver de cuisses à acheter; je n'en ai jamais vu dans les rayons ... des boutiques!
Quand tu organises, c'est du sérieux, y'avait même le beau temps!
à bientôt
Chantal